Villa Renaissance : un lieu unique en France, coup double pour les personnes en situation de handicap et pour les artisansCentre Orcet-Mangini - Publié le 02/10/2017

La Villa Renaissance a été inaugurée le 18 septembre à Orcet-Mangini avec tout l’éclat que méritait une « première » en France. Elle a été entièrement transformée et rénovée pour la rendre exemplaire en terme d’accessibilité et d’adaptation aux handicaps. Elle a désormais 3 fonctions : cette maison-témoin va accueillir des patients d’Orcet-Mangini pour leur faire tester au réel le quotidien dans un logement adapté ; elle pourra accueillir des familles en visite et des personnes pour des séjour de répit (9-10 semaines/an pour des bénéficiaires du SAMSAH d’Orsac) ; enfin, la villa servira de lieu de formation des artisans pour les sensibiliser aux questions d’accessibilité (label Handibat).

L’idée de ce lieu polyvalent est née il y a 4 ans d’une discussion entre Alain Schneider, directeur d’Orcet-Mangini, et Philippe Pesenti, artisan du plateau d’Hauteville, membre de la Capeb de l’Ain (fédération d’artisans du bâtiment) et référent départemental de l’association renaissance. Si l’ancienne villa est aujourd’hui méconnaissable, c’est que le projet mené par la Capeb et Orcet-Mangini, adopté par l’Orsac, a rapidement fédéré la CNATP (les artisans des travaux publics et du paysage) et l’Agence régionale de santé, qui a apporté des financements importants.

Dans cette villa, tout a été pensé, en lien étroit avec les équipes soignantes du centre Orcet-Mangini et du CRLC01, pour faciliter les déplacements et la vie de personnes à mobilité réduite. Son équipement est à la pointe en terme de robotique, de domotique et de matériel médical.

La Villa a bénéficié d’un parrain hors normes : Eric Barone, multi-recordman de vitesse en VTT sur neige et terre et originaire d’Oyonnax. Il était accompagné pour l’inauguration de Julien Brunet, jeune sportif tétraplégique avec qui il a partagé des records du monde de vitesse en Dualski piloté (la descente s’effectue à deux, une personne en fauteuil et l’autre sur skis).

 

Tout peut être télécommandé depuis un smartphone ou depuis un fauteuil roulant : éclairage, ouverture des portes et des volets, chaleur, hauteur réglable des meubles de cuisine et des équipements de la salle de bains… La chambre est équipée d’un portique lève-malade.

Eric Barone, vététiste de l’extrême, et Julien Brunet, sportif tétraplégique.

Le parcours fauteuil aménagé devant la villa.

Le président de l’Orsac J.-C. Michelon salue l’engagement des équipes qui a permis cette réalisation ambitieuse.