« Très chère liberté », ou comment concilier sécurité et respect des libertés…Toute l'actualité Orsac liaison

Au nom de la sécurité, jusqu’où peut-on restreindre les libertés? Dans les établissements recevant des enfants ou des personnes avec un handicap, dans les foyers de vie et les établissements psychiatriques, partout, la question se pose de mille manières au quotidien. Et suscite interrogations et débats. Article extrait d’Orsac liaison n°69 (janv.2016)

Document attaché Document PDF