Télescopage entre le catalogue Picard et la nomenclature des maladies mentales… une troublante conférence au CPACentre Psychothérapique de l'Ain - Publié le 23/05/2017

L’auditoire était attentif, d’abord circonspect puis franchement amusé et… emballé. Un aéropage de cinq spécialistes de Marco Decorpeliada leur a servi pendant une heure trente une conférence tout à fait sérieuse sur le fond mais bizarrement schizophrénique sur la forme : étaient-ils eux-mêmes ou des personnages ? leurs chicanes autour de la psychiatrie ou de l’art étaient-elles jouées ? Cette conférence-performance fut un troublant délice ; elle permit de découvrir Marco Decorpeliada, catalogué malade mental qui a produit des œuvres singulières en établissant une correspondance entre la codification des troubles mentaux qui étaient diagnostiqués à son endroit et les produits du catalogue de surgelés Picard dont il était un client fidèle (60.0 : personnalité paranoïaque, pommes rissolées XL). Il l’a notamment représentée sur un schizomètre de son invention. Sa guérilla joyeuse et subversive contre l’étiquetage psychiatrique lui a survécu (il est décédé en 2006), défendue et diffusée comme un trésor d’art brut par le collectif Ouspypo (l’Oulipo sauce psy).

Mais ce n’est pas tout : Franceline Borrel a également monté pour la Culture NoMad une collaboration entre le CPA et l’ESAT Dienet pour créer deux œuvres de land-art (création en cours, vernissage à l’automne), ainsi qu’un atelier avec les enfants et adolescents du CATTP d’Ambérieu-en-Bugey (ils créent un paysage géant et poétique qui s’ouvre comme un pop-up, vernissage le 14 juin). Le Salon Art-cité de Bourg-en-Bresse expose la Cabane-Folie créée l’an dernier au CPA (jusqu’au 5 juin, à la salle des fêtes).

La Folle Rentrée : Culture NoMad – CPA proposera à partir de mi-septembre une Folle Rentrée de 2 mois avec la présentation, en présence des artistes, des créations réalisées cette année, des spectacles, conférences, expos… tout un programme à découvrir bientôt.

Contact : culture_sante@cpa01.fr

Après la conférence, on s’interroge devant la correspondance entre catalogue Picard et nomencalture DSM…

Le collectif en pleine présentation « décalée » de l’oeuvre de Marco Decorpeliada